ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Louvière à la une - Janvier 2012

Nos bons voeux décalés de 2012

Cette nouvelle année qui se profile à l’horizon sera celle de l’Euro de foot et des élections communales. Devra-t-on une fois de plus, pour les Allemands et le « PS », vérifier cet adage qui veut qu’à la fin c’est toujours les mêmes qui gagnent ? Si pour le foot, certains demandent la vidéo, il n’en est heureusement pas de même dans les isoloirs : le vote reste secret. Et c’est en remplissant votre bulletin que vous pourrez, sans aucune crainte, faire part de votre joie ou de votre mécontentement envers ceux qui gèrent votre commune.

De quoi un changement de majorité, si vous le désirez, vous priverait-il ? De votre logement ? De votre emploi ? De votre sécurité ? De vos indemnités ? Si certains se plaisent à vous le laisser croire, sachez qu’il n’en est rien et que le régime de la terreur est chez nous jeté dans les poubelles de l’histoire. Certes, je me souviens d’une époque pas si lointaine où l’on nous prédisait un bain de sang social si les élus d’hier n’étaient pas reconduits entraînant dans un flot d’hémoglobine toutes les victoires gagnées par nos valeureux grands-pères (le mien était un vrai socialiste et je l’en remercie !). Certains y ont cru et beaucoup d’entre eux s’en mordent encore les doigts. Je n’ai, certes pas pour habitude de jeter le petit Jacques avec l’eau du bain, d’ailleurs, je le trouve sympathique notre mayeur. Mais une cure d’opposition pour lui et son équipe ne leur serait-elle pas des plus profitables ? Tous les spécialistes vous le diront : « une exposition prolongée au soleil du pouvoir peut dans certains cas entraîner de graves troubles psychologiques et altérer très fortement la vision du monde qui nous entoure ». Quant au MR, continueront-t-ils longtemps de croire que leurs mots bleus sont ceux qui rendent les gens heureux ?
Certes, j’entends d’ici certains élus me reprocher, de par mes propos, de faire le lit de je ne sais quels personnages nauséabonds… Ca ne serait pas une première… Combien de fois ai-je entendu de tels propos lancés par un obscur député, plus à l’aise dans les kermesses aux boudins que sur les bancs du parlement, ou par un responsable de parti avec lequel on n’était pas d’accord et qui, à court d’arguments, trouvait de bon ton de le crier avec une émotion feinte ? Je n’ai aucune prétention politique et même si mes mots peuvent heurter, sachez qu’ils me sont dictés par mon incompréhension de voir ma ville et sa région dans un état proche du coma.

A qui la faute ? Aux tous pourris ? (Que ceux qui attendent une réponse positive de ma part sachent que je profite de cette période de vœux pour souhaiter aux partis d’extrême droite une mort digne de leurs convictions !). Pour moi, simple citoyen la faute en revient à un manque de lucidité, vouloir un avenir pour sa cité n’entraîne pas nécessairement la politique de la terre brûlée sur laquelle on reconstruira autre chose…

Serais-je le seul à me poser cette question : « Qu’avez-vous fait de l’ancienne ? », lorsqu’apparaîtra sur les ruines de Boch Keramis la nouvelle ville ? Les SDF(s) qui passent l’hiver dehors sont-ils plus rassurés parce que les climatologues annoncent un réchauffement de la planète ? Mais je m’emporte, ma mission d’aujourd’hui n’était pas d’écrire une tribune politique mais bien de présenter les vœux du groupe Ecolo… C’est pourquoi, je souhaite aux « sans emploi » : Un emploi !... Ca, c’est facile ! Aux jeunes : un avenir ! C’est pas très original mais ça fait toujours son petit effet… Aux plus âgés : une pension décente ou un job (cochez la mention inutile). Aux fumeurs : de l’espace ! Aux alcolos : une longue vie ! Aux enfants : une enfance ! Aux femmes : des lendemains qui chantent (avec ou sans Frank Michaël) ! Aux hommes... Des femmes ?... Des voitures ?... Du foot ? … Des moustaches ? … Des muscles ?... Non, juste de la bonne volonté ! Il paraîtrait, selon une source digne de foi que ça donne la paix sur terre… Aux croyants : que le ciel ne soit pas vide ! Aux malchanceux à la santé précaire : des remboursements et un prompt rétablissement ! A la culture : des moyens (il ne suffit pas de décrocher la lune pour se sentir enfin heureux et rassuré) !
Au Delhaize : un parking ! Au Centre culturel régional du Centre : un théâtre ! Aux commerçants : de l’optimisme ! Aux membres de l’opposition : de ne plus y être… Aux membres de la majorité : voir ci-dessus. Bref, je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année et que tous vos rêves se réalisent avec l’appui d’une majorité à l’écoute de chacun, tout en ne perdant pas de vue que la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a et que lorsque quelqu’un vous promet de raser gratis il est, en général aussi doué pour la coiffure que Bart De Wever ne l’est pour préparer « les couilles de suisse » !

Pour le groupe Ecolo, Jean-Luc Piérart


Ecolo La Louvière vous souhaite une bonne année 2012

Avec vous !
Ecolo La Louvière à vos côtés
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page