ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Encadrement et sécurité à l’école communale de Trivières

Lundi 1er mars 2010, Ecolo, par la voix de sa chef de groupe Muriel Hanot, interrogeait le Collège sur la situation d’insécurité qui touche actuellement l’école communale de la place de Trivières.

Les parents ont en effet récemment envoyé un courrier aux autorités communales pointant le problème récurrent de sécurité lié à la faiblesse de l’encadrement des enfants lors des pauses de midi, notamment. Les parents y relevaient ainsi que deux personnes seulement sont chargées de surveiller 160 élèves (à la fois en cour de récréation et en réfectoire) et qu’en conséquence les enfants se retrouvaient souvent livrés à eux-mêmes. Ils pointaient des faits de violence non ou mal gérés, des sorties -dangereuses- sur la rue pour aller rechercher un ballon, une absence de contrôle des personnes qui entreraient dans la cour d’école… Ils soulignaient également les difficultés qu’ont les surveillants à adopter un comportement et une autorité adéquats.

En dépit des nombreuses questions qu’il posait sur le cadre, la formation et l’attitude des surveillants, en dépit aussi de son insistance sur la nécessité de prendre en urgence des mesures pour ramener la plus élémentaire des sécurité sur le site de Trivières, Ecolo a obtenu une réponse minimaliste de l’échevin de l’enseignement : « on réfléchit! » a-t-il indiqué, tant sur la solution à apporter à Trivières, qu’à l’idée de recourir à d’autres surveillants que les ALE aujourd’hui formés sur le tas par Format 21 au métier d’auxiliaire d’éducation. Ecolo qui a rappelé que la sécurité des enfants n’attendait pas et que le métier d’éducateur ne s’improvisait pas -ce qu’il avait déjà déclaré au moment de la mise en place du système actuel de garderie- s’est vu rappeler à l’ordre par le bourgmestre qui a souligné qu’il n’avait pas besoin de conseils… Et pourtant…

Avec vous !
Ecolo La Louvière à vos côtés
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page