ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Motion de soutien au développement économique local des commerces louviérois

MOTIVATION

Les commerces du centre ville ont participé et participent encore à l’histoire, la renommée et la dynamique du centre ville. Conscient de cet enjeu, la Ville a lancé des initiatives afin de lutter contre la désertification et la perte d’attractivité du cœur de ville. Toutefois, la récente multiplication des travaux, combinée à la perspective de l’édification d’un nouveau centre commercial au quartier Boch, a modifié la donne et amplifié le mal être des commerçants. Leurs difficultés financières actuelles – des difficultés liées à la crise mais aussi aux problèmes d’accès et de mobilité - rendent compliqué toute projection dans le futur. Seront-ils encore là pour bénéficier de la nouvelle ville? Au cours de deux réunions citoyennes, organisées par la locale Ecolo de La Louvière en juin et septembre derniers, sur le thème de la survie et de l’avenir du commerce en centre-ville, plusieurs constats, plusieurs idées ont été émis par les participants. Aujourd’hui, au-delà des reproches, les propositions ont mûri. Le groupe Ecolo les soumet à la décision du conseil et à l’action du collège. Sans revenir sur les circonstances qui ont conduit à l’accumulation des chantiers et sans mettre en aucun cas en cause les projets d’investissement, il nous a semblé en effet opportun de rappeler symboliquement le soutien que le conseil porte à ces acteurs économiques trop souvent oubliés, et de mettre en lumière une série de propositions qui pourraient leur permettre de passer ce cap difficile vers la nouvelle ville. Une Ville a dans ses missions de veiller à la dynamique de ses acteurs économiques. Si les travaux posent cette politique en termes de déclinaison au futur, les inconvénients qu’ils génèrent imposent aujourd’hui de la reconsidérer à l’aune du vécu des acteurs présents, sans quoi ce futur n’aura de sens pour guère de commerçants.

PROPOSITION DE MOTION

Considérant le rôle important que jouent les commerces de proximité dans le développement, la vie et l’image des centres villes ;
Considérant leur contribution et leur implication dans le rayonnement économique de la ville ;
Considérant les travaux successifs de rénovation du centre ville, destinés à dynamiser ce dernier ;
Considérant les difficultés d’accès, de mobilité et de parking qu’engendrent ces travaux ;
Considérant que ces difficultés altèrent gravement la situation financière des commerces, menaçant leur survie, de telle sorte qu’elles les priveraient de profiter sur le long terme des aménagements futurs ;
Considérant les opportunités mais aussi les incertitudes qui entourent pour les commerçants l’arrivée prochaine d’un nouveau centre commercial en centre ville (quartier Boch) ;
Le conseil communal de La Louvière, réuni en séance ce 25 octobre 2010 soutient par la présente motion le travail quotidien des commerçants du centre ville.
Ainsi, il : - réitère le soutien qu’il porte aux activités économiques développées en centre ville, et plus particulièrement
aux commerces de proximité intégrés dans l’espace de vie du centre ville ; - rappelle le rôle de ces commerces dans la politique de développement économique de La Louvière et leur importance dans l’attractivité de la ville aux yeux de l’extérieur ; - souligne qu’il croit en l’avenir d’un centre ville louviérois organisé entre services, habitat, petits commerces et horeca.
Le conseil communal demande en outre au collège de prendre toutes les mesures adéquates et concertées afin de permettre au commerce local d’assurer une transition réussie vers la nouvelle ville. Plus particulièrement, le Conseil insiste vis-à-vis du Collège sur la nécessité :
1. de retrouver un dialogue constructif avec les commerçants ;
2. de veiller à garantir une mobilité et un parking ajustés aux différents services disponibles en centre ville ;
3. de travailler à l’information dynamique et pertinente de tous les usagers du centre ville.

Sur ces points, il propose notamment au Collège d’étudier rapidement la faisabilité des pistes de travail suivantes :
1. désigner à la ville un interlocuteur unique et permanent (un Monsieur ou une Madame Commerce) auquel les commerçants pourront s’adresser prioritairement en cas de questions, problèmes ou demandes d’intervention ;
2. associer de manière permanente les commerçants, et plus particulièrement leurs représentants, aux discussions de travail qui touchent à l’organisation du commerce en centre ville, et plus particulièrement aux discussions qui concernent les aspects de mobilité, de parking et d’intégration de nouvelles superficies commerciales ;
3. prendre en considération et d’étudier avec les représentants des commerçants, les pistes et les modes de financement alternatifs d’un stationnement gratuit de 15 minutes et d’une navette entre les parkings gratuits et le centre ville ;
4. informer les différents acteurs économiques des mesures compensatrices qui pourraient être obtenues en cas de travaux et de leurs conditions précises d’obtention ;
5. veiller à une information régulièrement mise à jour, dynamique et efficace de tous les usagers du centre ville. L‘information sera particulièrement adaptée et précisée pour les visiteurs non-louviérois ;
6. promouvoir le centre ville et ses commerces dans les opérations de communication de la ville, en ce compris pendant la période des travaux en relayant notamment les opérations « séduction » des commerçants ;
7. garantir l’information adéquate et anticipée des commerçant sur les événements organisés en centre ville (braderies, fêtes de quartier, opérations marketing…) ;
8. mettre en place avec les gestionnaires ad hoc (SNCB, TEC…) l’étude d’une desserte alternative du centre ville.

Avec vous !
Ecolo La Louvière à vos côtés
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page