ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Taxons, taxons, taxons,...

Le conseil communal du lundi 29 novembre mettait à l'ordre du jour le vote de taxes ou du niveaux des taxes et parfois redevances pour l'année 2011!

La majorité par les voix du bourgmestre Gobert et de son échevin des finances, tous deux PS, ont annoncé sans les détailler une série d'adaptations des taxes communales, toutes à la hausse. Une simple indexation selon eux. Et l'adoption d'un principe imposé d'en haut, à savoir le coût vérité... Ironisant même sur un ton badin à propos de la taxe sur les clubs privés... Totalement absents de l'univers louviérois!

Grand mutisme du côté des échevin(e)s MR qui avaient construit sur campagne électorale sur le refus de nouvelles taxes.

Le représentant du CDH a tenu un discours dense . Les taxes augmenteront, la pression sur le contribuable communal aussi. Touchant uniformément le nanti et le pauvre.
Muriel Hanot, notre chef de groupe, a développé avec fougue son opposition à ces fortes augmentations de taxes et de redevances intervenant juste deux ans avant les prochaines élections. De quelle manière comprendre le sens de ces hausses sans connaître les orientations du budget qu'elles financent et que la majorité refuse de dévoiler. Le collège exige un assentiment sur un budget inconnu des conseillers. Leur demande un chèque en blanc.

Le bourgmestre a ensuite procédé au vote... Sans répondre aux arguments de la minorité. Un tel mépris du débat s'est traduit par un moment de silence, perceptible jusque sur les bancs de la majorité.

Un débat connexe s'est ensuite ouvert sur l'augmentation des redevances liées à l'urbanisme. L'échevin Destrebecq retrouve un peu de voix pour les justifier par l'engagement d'un architecte supplémentaire. Et par la nécessité d'accélérer le traitement des dossiers des particuliers. Notre conseillère a rappelé que d'une part pour le dossier Décathlon tout avait été mis en oeuvre pour pousser sur l'accélérateur et que d'autre part la lenteur de cette administration causait du tort aux petites entreprises de construction et à l'emploi en plus d'irriter les citoyens. Les retards et l'augmentation des redevances pourraient avoir aussi pour effet des aménagements ou transformations sauvages...

Voilà un conseil communal souvent sans vrais échanges où la majorité particulièrement PS impose son poids. Silence dans les rangs, faites-nous confiance, nous on taxe!

Michel Eggermont.
Secrétaire Ecolo La Louvière

Avec vous !
Ecolo La Louvière à vos côtés
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page