Conseil communal du 26/02/2019 – Le billet de Michel Eggermont

Conseil copieux : budgets, déclaration de politique communale en supplément de
la gestion ordinaire. Difficile à comprendre par le public non initié puisque les
échanges ont trait à des documents dont il ne dispose pas et souvent fort
techniques…
Néanmoins… Si la majorité a défendu calmement ou a répondu avec précision
aux questions posées, les oppositions ont montré des visages contrastés.
Le bon, le curieux et l’inquiétant au « Plus CDH » : bonne analyse et discours clair
du chef de groupe sur le budget et la DPC (déclaration de politique communale)
en soulignant aussi les aspects positifs mais avec la conclusion curieuse d’un vote
négatif… Discours inquiétant de la tête de liste suggérant que le CPAS en
revienne à ses missions régaliennes balayant ainsi tout le travail d’émancipation
et d’éducation ! Même le MR trouve cela fort de café…
Le pire et le meilleur au PTB. Passons sur le jeu lassant et politicien contre les 5
collaborateurs politiques du collège qui deviennent 10 dans leurs propos. Le
meilleur quand une conseillère argumente à propos des attaques contre le
système APE , système de points vital pour la vie associative et communale et qui
risquent de faire perdre jusqu’à 800.000 euros et les emplois liés à La Louvière.
Le pire aussi dans les propos mensongers et de mauvaise foi tenus à l’encontre
du bourgmestre et de la police lors des incidents qui se sont produits lors d’un
piquet des travailleurs NMLK de Clabecq venant demander la solidarité de leurs
collègues louvièrois. Le bourgmestre aurait fait lever le piquet de sa propre
initiative … Le commissaire de police a rétabli la vérité – et n’a pas été contesté -,
il a dû , avec tact et compréhension, se plier à une décision de justice !

Enfin une note d’humour, Monsieur Destrebecq est le nouveau chantre de la lutte
écologique ! Lui qui il n’y a pas si longtemps défendait le glyphosate dans le
bulletin communal initie une motion pour diminuer l’emploi du plastique dans
l’administration… Qui sera dupe ?
ECOLO prend sa place, notre échevine montre à la fois sa connaissance des
dossiers et joue la défense collective. Et surtout, la Déclaration de politique
Communale intègre nos préoccupations, La Louvière peut devenir pionnière dans
une transition écologique et citoyenne.

Michel Eggermont pour ECOLO La Louvière.

 

Share This