ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

4. Vers la fin de la transaction. Le parquet enquête-t-il ? (conseil communal du lundi 26 octobre 2009)

Le tribunal de 1ère instance civile de Mons a constaté que toute transaction relative à l’affaire « Progès » était impossible : trois administrateurs refusent de la signer. L’affaire a en conséquence été portée au calendrier judiciaire et sera plaidée.
En séance du conseil communal, l’on apprend que des documents liés au dossier ont été demandés à la ville par le Parquet de Mons. Y a-t-il eu plainte au pénal? Le bourgmestre ne peut (ou ne veut) rien dire. Il refuse aussi que la ville se porte partie civile : elle n’a, selon lui, pas d’intérêt à la cause. Pourtant, en 2001, un subside n’a pas été versé à l’asbl en raison de sa mauvaise gestion! Mauvaise gestion que confirme le trou financier que la banque cherche à combler… Le trouble persiste d’autant qu’à deux reprises le collège louviérois a versé des provisions pour honoraires à un avocat de plusieurs administrateurs privés!

Avec vous !
Ecolo La Louvière à vos côtés
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page