Comme chaque année aux alentours du 14 février, les militants d’Ecolo La Louvière ont participé à l’action “Saint-ValenTRAIN”, par laquelle ils remercient les usagers des transports en commun d’avoir opté pour une mobilité plus verte.

Ce lundi 19 février, dès 6h15, ils remettaient aux courageux navetteurs des gares de La Louvière-Sud et La Louvière-Centre un petit chocolat et une carte résumant les voeux d’Ecolo en matière de mobilité.

Si l’année 2017 s’est terminée par l’ajout –bien indispensable pour une ville de la taille de La Louvière !– d’une deuxième liaison horaire, indirecte, avec Bruxelles, il faut cependant rappeler que ce n’est finalement qu’un retour à la situation qui prévalait jusqu’en 2014 (la “2e chance” horaire s’effectuait alors via Luttre et non via Braine-le-Comte) : à voir la fréquentation en hausse des parkings des deux gares, on se demande comment on a pu se contenter d’une seule liaison horaire pendant 3 ans !

Il faudra encore que les politiques choisissent de donner suffisamment de moyens pour qu’il y ait assez de trains, à l’heure et dans un état de propreté correct, et pour que les cheminots puissent accomplir leur travail dans de bonnes conditions. Un réel effort doit être fait pour que les gares puissent accueillir les voyageurs selon des horaires assez étendus, leur offrir l’information nécessaire en cas de retard ou d’incident et pour que les gares soient accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Dans La Louvière et aux environs, les transports en commun peuvent nettement être améliorés pour devenir réellement attractifs : les trajets de bus doivent être plus clairs, plus réguliers, mieux renseignés.

Bref, il reste du pain sur la planche en matière de mobilité partagée (voir aussi : https://ecolo.be/st-valentrain-partage-lavenir-de-mobilite/). Mais ce lundi, nous remercions surtout les navetteurs de tout coeur : bonne Saint-Valentrain !

Share This